Signaler

Mon fils de 3 ans me dit qu'il ne veut pas grandir, que lui dire pour l'aider ?

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 1 mars 2010 à 10:38 par Anonyme
Mon fils de 3 ans me dit qu'il ne veut pas grandir, que lui dire pour l'aider ? Merci
Afficher la suite 
Utile
+3
plus moins
bonjour , c'est curieux, mais les réponses des hommes et des femmes sont souvent très différentes . alors, en homme, je vous dis la même chose que Claude: laissez couler ça lui passera comme ça m'est passé aussi; comme ça passe pour toutes les petites filles qui veulent se marier avec leur papa ou les petits garçons avec leur maman.@+
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Il apprendra bien assez tôt ce qu'est grandir....Pourquoi le privé d'une illusion qu'il n'aura plus jamais ensuite....
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
laissez le s'exprimer- il veut rester le petit chaton à sa maman- c'est un câlin-
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir, J'ai eu la même angoisse il y a 4 ans avec mon deuxième. Moi aussi je me suis posé plein de questions. A force de discuter avec lui, j'ai compris que nos soucis de grandes personnes ( argent, famille...) lui faisait peur.Il est vrai qu'a cet age on pense qu'ils ne comprennent pas grand choses, mais les enfants sont de vrais éponges et ressentent nos états d'âmes. Peut être a t-il surpris une conversation ou il vous a senti mal. Discutez en avec votre bout de chou, et vous verrez vous apprendrez beaucoup de choses. Bon courage.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, à trois ans , ils font une crise "genre adolescence". Il doit passer une étape.........Ma fille faisait à cet âge des cauchemars, à tel point, que je ne savait pas la réveiller, elle hurlait............Et quand j'étais petite , j'entendais tellement des tantes se plaindre, que j'aurais voulu être un garçon......Donc, devant lui, si vous avez des soucis , ou vous les minimiser sans dramatiser, et expliquer lui ce qu'il se passe......... Et comme l'ont écrit d'autres internautes, un enfant comprent plus que l'on ne le croit........ faîtes lui de gros bisous de ma part.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
il a du voir "j'ai rétréci les gosses" à la téloche....demandez lui pourquoi... mais avec des question indirectes..soyez fine...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
est-ce qu'il va à l'école ce petit bout ? Est-ce qu'il n'y aurait pas un petit problème avec les grands ? Peut-être que ce n'a aucun rapport, mais je sais que les miens, quand ils étaient petits, ont eu aussi quelques difficultés par rapport au fait de grandir, parce que lorsqu'on est grand, on n'est pas toujours gentil... dixit eux-mêmes... Pas toujours facile de comprendre leur façon de voir les choses! En tous cas, je crois que beaucoup d'enfants passent pas là. Cordialement, Lydie
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
parce qu'il est accro à maman et grandir veut dire : séparation. Tu es un grand garçon maintenant tu dois faire si....tu dois faire ça..... : la solution rester tel quel. Laissez lui de toutes petites responsabilités ou mettez le au contact avec un enfant d'un à deux ans de plus (membres de la famille par exemple) afin qu'il veuille grandir de lui même.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Il faut lui dire qu'íl sera toujours votre petit.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
3 ans, c'est petit, ce n'est pas la peine de penser au syndrome de Peter Pan. Laissez faire et faites-lui voir les avantages à être grand, mais câlinez-le autant en grandissant, c'est de ça qu'il a peur de manquer, pour l'instant. Il a besoin d'être rassuré. Surtout, n'en faites pas une idée fixe et ne dramatisez pas, ça passera tout seul.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
On m'a invité à répondre, mais c'est délicat, car en fait, mon avis rejoint les avis des différentes personnes qui sont intervenues ci-dessous... Les mamans peuvent bien évidemment mieux parler de ça... Effectivement, je suppose qu'il a peur de "quelque chose" chez les grands, qu'il n'y a pas lorsqu'on est petit (des "soucis d'adultes, la "méchanceté" des grands, se sentir abandonné, le fait de devoir affronter toutes les obligations de la vie lorsqu'on est adultes, etc... En effet, Angélique a dit des choses très vraies, et les enfants sont dee vraies éponges et c'est à l'âge de 7 ans que les capacités de mémorisation sont les plus développées de toute la vie d'une personne! (contrairement au corps physique qui a fini de grandir à 20 - 22 ans....). Si cet enfant entend à longueur d'année sa maman dire "je dois faire ci, je dois aller là, j'ai ça a faire, le boulot c'est dur, je suis crevée, j'ai pas une minute à moi"..... ce n'est pas étonnant que l'enfant capte tout ça et se fait du souci! Ceci dit, c'est très juste ce qu'à dit un Copains ci-dessous : les enfants filles réagissent différemment que les enfants garçons. Et de plus, les Copines d'avant femmes réagissent différemment que nous les Copains hommes : pas étonnant : aux "garçons", on leur (donc à nous aussi lorsqu'on était petits hommes) on ous a toujours dit "tu es un grand garçon, sois un homme, débrouille-toi, ne pleure pas tu n'es pas une chochotte comme les fifilles, un garçon ça aide ça montre l'exemple, ça assume" etc... donc le petit garçon lorsqu'il fait une bêtise, lorsqu'il se fait mal (un truc léger), lorsqu'il a peur (noir, voiture, piscine, etc) on lui rappelle "qu'il est un homme" en le taquinant ou ridiculisant parfois... Alors qu'une petite fille qui n'ose pas faire quelque chose (monter sur un cheval, faire du manège, a peur du noir, a peur d'un chien, a fait une petite bêtise, c'est baggarée avec une copine, est tombée, etc : la maman va plutôt (contrairement à un garçon) la prendre dans ses bras et la consoler, ne va pas la gronder (taquiner) parce qu'elle pleure, ne va pas se faire "ridiculiser" par papa parce qu'elle pleure comme une nunuche, etc. Une fille lorsqu'elle a peur ou lorsqu'elle est triste ou a de la peine ou veut quelque chose, elle a une "arme" dont elle peut systématiquement se servir, que les garçons ne peuvent pas se servir (sinon c'est "la honte") : ce sont les larmes et pleurer : la fille sait pertinemment qu'elle se fera consoler et rassurer! alors qu'un garçon lui il se fera un peu "envoyer païtre" sous prétexte que c'est "un grand garçon" ! Alors qu'un garçon a autant besoin d'être rassuré et consolé et aimé qu'une fille. Les enfants n'ont pas encore cette notion de différence que fait la société, entre les femmes (chouchoutées) et les "grands hommes qui doivent assurer" : s'il y a une fille (soeur) avec lui, il se demande probablement pourquoi elle est davantage aimée et chouchoutée que lui (de façon inconsciente sans s'en rendre compte et sans le faire exprès, je pense que la mère, et encore davantage le père, sera plus câlin et attentionné avec une petite fille qu'avec un petit garçn). Comme l'ont dit certaines personnes ci-dessous, il faut une fois se prendre le temps, calmement, de discuter avec le garçon afin de lui demander ce qui le turlupine à avoir peur de grandir.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !