Signaler

On dit que belles-mères et belles-filles ont du mal à s'entendre ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 27 oct. 2011 à 13:20 par nitou14
Bonjour,

Il est souvent dit que les belles-mères et les belles-filles ont du mal à s'entendre.

Est-ce une question de rivalité ?

Quel est votre avis sur cette éternelle question ?
Utile
+0
plus moins
Bonsoir, je dirais oui sans trop m'étaler sur le sujet. D'autres réponses completeront viendront s'ajouter. Oui je pense que c'est une question de rivalité pour une raison toute simple : nous sommes en face de 2 femmes qui aiment le même homme. L'une aime son fils (la belle-mère) et l'autre aime son mari (la belle-fille). Chacune de ces deux femmes va donc vivre la même expérience, c'est-à-dire qu'elle va confronter, opposer (voire imposer) son caractère, sa personnalité et surtout ses valeurs à l'autre. Il s'agit bien d'une rivalité. Ne dit-on pas que la femme choisit son mari, mais ne choisit pas sa belle-famille. Cordialement. @@@###$$$
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
rien à ajouter à ces messieurs
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
pour moi pas de rivalité voir mon fils heureux c'est le plus important et c'est comme ça que l'on a une bonne belle fille
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
On le dit... les belles mères font les belles filles... mais la réciprocité est également vraie... les belles filles font les belle mères.... un peu.. de bonne volonté... de part et d'autre... et la rivalité.... sera moindre... voir inexistante...!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
MAIS... la roue tourne.... en toute logique nous sommes tout d'abord des "belles filles".... puis le temps passe... et nous devenons à notre tour des "belles mères"...! Tachons de tirer profit de la première expérience.... pour "bien vivre "... la seconde......! C'est très possible....et souhaitable..pour le bien de tous... d'ailleurs....!!!!!! Bonsoir
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir, comme d'autres l'ont dit, oui bien souvent une question de rivalité, une bataille de sentiment et aussi d'ascendant. Et il y a eu une époque ou cela était certainement pire, lorsqu'il y avait cohabitation. Heureusement ce n'est pas une généralité, mais il y a qu'en même des petites tension, bien que l'entente soit "cordiale" La mère sait mieux que quiconque ce qui est bien pour son fils, la bru s'évertue à être à la hauteur, sans pourtant trouver grace aux yeux de sa belle maman. Au fils de prendre parti.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La mienne, ce n' est pas une question de rivalité, mais une question d' indiscrétion. Elle veut tout savoir et pose des questions sur des choses qui ne la concernent pas et crime suprême, qu' elle va répéter à Pierre, Paul, Jacques... On n' a rien à se dire, ce qui l' intéresse, le plus, c' est à dire les commérages, ça ne m' intéresse pas du tout, j' ai même horreur de ça. Par conséquent, même si par ailleurs, elle est supportable, je préfère voir ses talons que ses bouts de pied.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
No problème avec ma belle-fille, nous n'avons que 17 ans de différences et je me dis souvent que d'esprit et d'habillement c'est moi la plus jeune. Nous nous entendons bien, et j'ai soigné ma belle-mère jusqu'à sa mort (Alzheimer)
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est bien plus qu'une question de rivalité fort probablement dont il s'agit. A cette rivalité viennent s'ajouter un conflit de génération et un conflit d'intérêt. En effet chacune des deux concernées, tout au moins il y a quelques années, tient à garder la main-mise sur l'objet des conflits à savoir, le fils pour l'une et l'époux pour l'autre. Ces problèmes étaient (et sont encore dans bien des pays) exacerbés par le fait que tous ces protagonistes vivaient sous le même toit.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Non,pour moi,question d'acceptation,comme dans toute relation d'ailleurs.S'il y a rivalité,alors j'accuse "la belle mère" de ne pas accepter la vie que son fils s'est choisie et de refuser de voir son "p'tit gars" grandir,donc lui échapper.Ce sont aussi de telles "rivalités" qui mettent bien la zizanie-pour ne pas dire autre chose-dans un couple,mettant le "mari" entre deux chaises car ne voulant perdre ni l'une ni l'autre.Mais un temps arrive ou il faut choisir et assumer sa position:un mari aimant et responsable remet sa mère à sa place.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
La mienne une peau de vache ,munie d une langue de vipère ,vous imaginez ,ce que cela donne
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
...Oui , forcément , à quelque part .... mais pas à 100% .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
@rosie une jolie fleur dans une peau de vache une jolie vache lol
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
j'ai une adoration infinie pour celle qui aime mon fils autant que je l'aime! et elle me le rend bien! merci audrey, encore une fois
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Monique Saint-Maxent, On sait tous que les fils ont tendance à avoir un petit faible pour leur mère. Celle-ci le sait et quand elle réalise qu’une autre qu’elle occupe maintenant le cœur de son fils bien-aimé, elle se sent vite menacée. Cela se transforme par la suite en une rivalité, car belle mère et belle fille feront tout pour avoir la première place dans le cœur du concerné. A+
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Toutes les réponses se complètent très bien. Mais de là à imaginer que j' "appartiens" à ma mère, hou la la ! jamais de la vie! Et le "fiston", là-dedans, n'a-t-il pas mot à dire? Lui il est nanti, il a le choix de décider du côté de laquelle il veut être... J'hallucine toujours quand je constate dans mon entourage que certains "vieux enfants" n'ont pas encoe coupé le cordon ombilical avec "mamannnnnnnnnnnn", alors qu'ils ont une famille, trois enants, une femme depuis 20 ans...et on toujours encore besoin de l'avis de maman pour choisir la couleur de son nouveau pantalon ou pour les conseils comment faire à manger lorsque "madame" l'épouse n'est pas là...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Les raisons traditionnellement avancées sont certes valables : mère possessive, belle fille maladroite mais ne peut on y voir aussi une sympathie ou une antipathie naturelles, bref la sauce ne prend pas tout simplement : le style de l'une ne plait pas et n'aurait pas plu même si elle n'était pas la belle fille, la belle mère donne trop de conseils mais toute personne (la voisine, la tante X) plus âgée se comportant de la même façon serait mal perçue
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Cela dépend de la belle mère, si elle est caractérielle ou si elle a un mauvais caractère, ne faisant aucune concession, sachant que la belle fille lui a enlevée son fils chérie il est évidant que les rapports doives êtres difficiles entre elle, c’et a se moment la !que s’installe une rivalité ; Une vas vouloir voir son fils le plus possible prés d’elle ; et la belle fille va l’éloigner de sa maman pour vivre sa vie de couple ce qui est tout a fait normal !Mais de toute les façons aucune personne ne réagie pareil est il n’y a pas systématiquement de rivalité entre la belle fille et sa belle mère. Amicalement Jean-Yves
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Chez moi c 'était l 'inverse . J 'ai survécu .

Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
la mienne conciderait ses b- filles comme des pieces rapportées.jamais assez bien pour SES fils.quand a ma future b- fille je l'aime beaucoup mon fils a mis le temps (30ans)pour se "caser" elle lui a fait un bien fou il etait plutot timide "maladif " elle a completement modifie sa vie "sociale".et c'est tres bien je le sens "mieux dans sa peau" .
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !