Signaler

Quel caractère associe-t-on à une femme ?

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 10 sept. 2010 à 12:01 par Anonyme
Quel caractère associe-t-on à une femme ?
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Il y a bp de différences "objectives" entre hommes et femmes. Ainsi: - la femme est "physiquement" plus forte que l'homme: son espérance de vie est plus grande, les taux de résistance aux maladies (taux de morbidité) plus fvorables; - la femme est, intellectuellement, meilleure que l'homme: les taux de réussites aux examens sont plus élevés; - la femme est "relationnellement" meilleure que l'homme; contrairement à un préjugé ,ses taux d'absentéisme au travail sont plus faible. Elle assume d'avantages ses responsabilités. On trouvera toutes les statistiques utiles dans les "données sociales" de l'INSEE. Ainsi donc les caractères de "fragilité", voire de "faiblesses" associés aux femmes ne sont que des reliquats de machisme.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Les taux de réussites aux examens ne prouvent rien dans un système scolaire imposé par la force et le mensonge, majoritairement féminisé, si les femmes réussissent, soit-disant mieux, c'est que le questionnaire est , voulant non voulant, orienté vers une forme féminisée des questions...une femme ne saurait naturellement être plus intelligente qu'un homme, elle ne l'est que par les circonstances de la société.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Elle assume d'avantages ses responsabilités. Elle est souvent doté d'avantage de courage que l'homme
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
n remarque que les hommes se tournent davantage vers les sciences exactes, la technologie, aimant vivre dans l'action, étaler leurs connaissances et éviter les sujets intimes. Les femmes quand à elles préfèrent les sciences humaines, la méditation, et les discussions d'ordre psychologique. Une grande part de responsabilité de ce phénomène vient des parents qui ont la manie d'orienter leurs enfants vers des métiers bien propres à chaque sexe (ex: femme=infirmière, homme=avocat). Les inégalités entre hommes et femmes ne sont pas dues à un héritage génétique mais à de mauvaises habitudes. On trouve dans le couple des comportements et des attentes différents. Dans la séduction le femme initie la relation et l'homme se charge de l'approche. La femme est plus à l'aise dans le langage émotionnel. Plus précoces que les garçons dans l'acquisition et l'usage du langage, elles décrivent plus tôt leurs émotions. On remarque dans les conflits homme/femme que la femme cherche le dialogue et analyse la situation tandis que l'homme recourt à des solutions concrêtes et répugne l'exercice de l'introspection, remise en question ou psychanalyse. Les dépendances et attachements distinctes aux hommes et aux femmes dans le couple proviennent de l'enfance. La fille identifie son bonheur à l'attachement avec la mère et le garçon à son détachement cherchant le sentiment d'autonomie pour ressembler au père. Sâchons que, même si certains croient le cerveau de l'homme plus gros que celui de la femme, le volume n'à rien à voir avec les capacités intellectuelles et le nombre de neurones est indépendant de la taille. Cela dit les hommes comptes en moyenne 16% de neurones en plus que les femmes. La science accrédite la thèse d'un meilleur sens de l'orientation chez l'homme et ceci surement causé par l'action des hormones mâles lors du développement du cerveau qui favoriserait le développement de l'hémisphère droit, celui-ci responsable de l'orientation dans l'espace et de la facilité à se diriger. Le temps n'est pas perçu de la même manière chez l'homme et chez la femme. Le cortex droit, plus performant chez la femme, lui donne plus de notion de durée tandis que l'homme morcelle le temps en portions. Les femmes, confrontées à la coqueterie dès le plus jeune âge, sont plus amenées à se comparer, dès l'adolescence, aux figures de mode. Cette confrontation peut amener à de violentes réactions entrainant des troubles psychologiques tels que l'anorexie. L'homme est astreint à des lois plus draconniennes comme ne pas pleurer, ne pas montrer sa peur, être rassurant, ect... Les femmes manifestent 15% de mémoire émotionnelle de plus que les hommes. En fait, elles retiennent plus facilement les évênements qui les concernent contrairement aux hommes qui mémorisent les souvenirs étrangers. De plus elles ressassent les souvenirs déplaisants ce qui les rend plus sujettes aux dépressions. Le cerveau des hommes comporte des zones bien définies alors que celui des femmes opère en bilatéral, c'est à dire que les 2 lobes travaillent en concert pour de nombreuses tâches. Ceci ne met pas en évidence une meilleure performance de l'un ou l'autre cela dit les femmes manifestent la faculté de suivre plusieures conversations à la fois et d'apprendre à lire et parler plus rapidement que les hommes.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci à Marinette RABIA pour sa réponse qui me semble complète. Et surtout, merci à elle (sans oublier les autres) pour avoir pris un peu de son temps pour rédiger sa réponse. A bientôt
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
En réponse à une photo de monsieur Gourdoux : lors de l'épreuve, si l'examinateur a, en face de lui, une femme, il ne se laissera pas troublé dans son appréciation de la candidate, par un décolleté plongeant...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mais non, c'est la photo d'une de ses infirmières du Vinatier!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La femme a un caractère qu'elle forge au fil du temps, et depuis que la femme est l'égale de l'homme, son caractère s'est affirmé. Avant, la femme n'avait pas son mot à dire, donc aucun caractère, elle était faite pour les labeurs de la maison, elle était disons éteinte. Ce rvirement à fait évoluer bien des femmes, et je trouve super que la femme puisse enfin réagir face à l'homme, Il a en effet été tenu compte de la grande valeur qu'avait une femme, et il faut bien le dire, la femme a grandi plus vite que l'homme... A chacun sa réponse bien sûr, et c'est mon avis à moi....
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Marinette nous a donné une réponse très intéressante. Merci à Vous Marinette. J'adhère à votre discours sans aucun complexe. Pour ma part, je n'associe pas d'emblée un caractère à une femme, sans que que ayons fait connaissance au préalable ! Ce serait un préjugé stupide ! La réciproque est valable. Nous sommes tous différents. Aujourd'hui la femme peut s'affirmer en tant que telle, encore qu'il y ait du chemin à faire pour y arriver totalement ! Le simple fait de l'écart des salaires à responsabilités égales en dit long sur la peur qu'elles inspirent à certains "hommes" (?).
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !