Comment est-il possible de détester quelqu'un en 48 h ? [Résolu]

- 27 sept. 2010 à 10:28 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 28 sept. 2010 à 17:26
Comment une famille aimante peut-elle retourner sa veste subitement en 48 heures ? Pas de motif ? Etait-ce vraiment une famille aimante ? Cela vous est-il arrivé ?
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
- 27 sept. 2010 à 14:57
1
Merci
Il n'y a pas de temps pour détester, il suffit de peu, et la haine est là. Il faut dire que çà ne vient pas tout seul, çà devait sûrement couver avant, et un déclic a fait le reste, j'en parle en connaissance de cause croyez moi, çà va très vite, pas le temps de se retourner.. La famille, elle ne vit pas avec vous,elle complétait tout simplement, et si elle vous déteste, c'est pas dramatique, c'est qu'elle ne vaut pas la peine qu'on s'attache à elle. si des amis vous détestent, c'est qu'ils ne sont pas intérêssants, un de perdu dix de retrouvé.

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 13 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
- 27 sept. 2010 à 18:46
0
Merci
Je ne savais pas que j'étais naïve, je l'ai appris à mes dépens, quand on est petit on accepte tout, on a pas d'autre choix que d'être ce que l'on vous demande d'être. Depuis un certain temps voire quelques années, la situation s'est nettement éclairée, j'ai su que j'avais été dupée, naïve non, j'avais quand même le sentiment d'injustice, et je l'ai enfin compris. Ne soyez pas déçue vous savez, il vaut mieux s'en rendre compte tard que pas du tout, vous auriez été bouffé toute la vie. Gardez la tête haute, vous n'avez rien à vous repprocher, si vous avez une petite famille à vous, gardez-là, elle vous mérite plus que celle que vous aviez avant. Oui, je suis passée par là, et je n'ai plus aucun sentiment, on m'a détesté, on m'a fait sentir que j'étais de trop, mais j'ai continué à y croire à cette famille, je voulais être comme tout le monde, avoir ma famille de sang, j'ai attendu des années, j'ai espéré des années pour être aimé, mais peine perdue, je me suis trompée, alors je me retire non pas sur la pointe des pieds, mais la tête haute, et sans aucun regret, ah çà non. J'ai mes enfants, mes petits enfants, je suis fière de ma petite famille, elle seule me rend heureuse, çà me suffit, et au moins il n'y a aucune haine, nous sommes bien ensembles. je peux vous dire que çà attise les jalousies, je le sais, mais je m'en contrefiche, au moins le bonheur est avec nous.. Je vis heureuse, alors permettez-moi de vous le souhaiter aussi. Courage, la vie vaut le coup d'être vécue avec ou sans la famille qui vous fait mal...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
- 28 sept. 2010 à 17:26
0
Merci
Bravo et merci, Marie-France. C' est une belle leçon de vie et de courage que vous nous donnez-là.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme