Comment survivre face à un père absent ? [Résolu/Fermé]

Utilisateur anonyme - 29 juin 2010 à 22:50 - Dernière réponse :  Sans sucre ajoute
- 29 avril 2016 à 01:08
Enfant voulu, issu d'un mariage heureux... et tout à coup, tout s'écroule... Les parents se déchirent, un enfant souffre et un père raye son enfant de sa vie. Pourquoi ? Comment survivre quand l'enfant n'a pas de réponses à ses questions ? Famille recomposée, demi-frère, demi-soeur... on se reconstruit mais on ne comprend toujours pas. On fonde sa propre famille mais les questions subsistent. "Je voudrais lui manquer", mais ça n'arrivera jamais...
Afficher la suite 

28 réponses

Utilisateur anonyme - 29 juin 2010 à 23:06
+2
Utile
1
Cela doit être une très grande douleur effectivement.Mais hélas on ne change pas les gens.Je n'arrive pas à comprendre qu'un père puisse faire cela, mais effectivement cela existe.Je crois que vous ne devriez pas hésiter à consulter une psychologue, elle pourrait vous aider certainement.Je vous souhaite bon courage, et surtout de devenir heureuse.
Moi j'ai eu mon père mort..Je soufre chaque jour...En plus..Il me frapper...Il me fesais..Encore plus souffrir..Mais pourquoi..Il me manque?Je pense a lui chaque jour..Il me rend visite defois...Je suis bien triste que je ne peux plus le voir..Pour lui parler...De ques qui ma fait.
Utilisateur anonyme - 30 juin 2010 à 10:17
+1
Utile
je comprends ta situation, ce n'est pas drole, moi, j'ai vécu avec une grand mère qui nous battait, parce que notre mère, etait absente, puis à 17 ans, elle est venue nous prendre, mais ce n'était plus pareille,. Ce manque d'une famille comme les autres, ma manqué, aussi, de n'avoir ni l'amour d'une mère , ni l'amour d'un père.
Utilisateur anonyme - 30 juin 2010 à 11:28
+1
Utile
l'enfant est programmé pour aimer son pére ;l'inverse n'est pas vrai....regardez tous les problémes des adoptés ver 15 ans...ils ne peuvent comprendre que leur pére bio soit méchant ;alcoolique ;drogué ;etc....et l'ai abandonné.. donc en cas d'abscence de pére ;il faut donner à l'enfant un pére de substitution...un beau pére ;un grand frére etc...sinon effectivement il y a un manque....la recherche du pére est un théme récurrent aidez votre fils à revoir son pére...il sera surement déçu mais le cap sera franchi et il pourra faire table rase du passé et se reconstruire..
Utilisateur anonyme - 30 juin 2010 à 21:56
+1
Utile
difficile de vivre avec un pere absent, pas de méthode testée et approuvée, à part espérer que l'enfant aura la force de comprendre la bétise des adultes et de ce fait, faire un adulte responsable aux yeux de la famille qu'il va lui-même fonder. Par contre, je me permet un petit commentaire, nous avons sous les yeux la réponse d'une jeune fille qui souffre de l'absence de son père et qui se pose des questions. Mais que fait le papa? qu'en pense t'il??? comment est ce possible de ne pas vouloir voir son enfant??? Ce n'est pas humain. Nous avons également un flagrant délit de tentative de peuchérisation et victimisation. Heureusement que la demoiselle explique ce qu'il se passe!!!Que penseront les freres et soeurs quand ils sauront la vérité? Parcequ'ils seront face à cette vérité un jour ou l'autre. Pauvre monde dans lequel on vit....J'ai le coeur touché. Que chacun assume ses responsabilités et arrête de faire souffrir cette jeune demoiselle qui a le droit de voir ses frêres et soeurs. C'est inhumain. Les enfants n'ont pas à subir!!!!!! Courage Fanny, ta mère semble avoir l'intelligence du coeur et les épaules assez solides pour t'aider à grandir. Madame Laurence, mes respects. Je vous souhaite bon courage à toutes les deux.
Utilisateur anonyme - 2 juil. 2010 à 19:02
0
Utile
Votre père vit-il encore? La meilleure solution serait de lui poser les questions qui vous empoisonnent la vie. Si votre père est mort, allez sur sa tombe, parlez-lui, criez votre désespoir, votre rancune, sortez tous vos sentiments négatifs. C'est absolument nécessaire! Il ne peut plus se défendre, mais vous, à l'époque, vous étiez aussi complètement sans défense. Bon courage. La présence d'un père peut aussi être très éprouvante. N'idéalisez pas trop la situation "normale"!
Utilisateur anonyme - 2 juil. 2010 à 20:53
+2
Utile
1
Mieux vaux survivre à un père absent, qu'un père alcoolique, violent, et dépendant des autres pour s'en sortir!
Sans sucre ajoute - 29 avril 2016 à 01:08
Mais comment fait on pour sans sortie quand on a eu un pere present physiquement Mais absent psychologiquement et alcoolique et voyeur a parfois....
Utilisateur anonyme - 2 juil. 2010 à 21:28
0
Utile
C'est les problèmes d'un couple, que faire? Christian
Utilisateur anonyme - 2 juil. 2010 à 21:30
+2
Utile
"Je voudrais lui manquer", mais ça n'arrivera jamais En est tu si sûr?
Utilisateur anonyme - 3 juil. 2010 à 00:26
0
Utile
Bonsoir, un père peut manquer quand on idéalise la vie qu'on a pas connu. Un père peut aussi etre de trop quand on vit une vie ou l'idéal n'existe pas. C'est simple=> http://casimodotte.blogspace.fr
Utilisateur anonyme - 3 juil. 2010 à 01:21
+1
Utile
C'est tres difficile, je le comprends , ma fille vit cela et elle en souffre même si elle le dit pas , ça passe par de la somatisation, il faut pas hesiter à s'exprimer , à en parler à ses proches ou à un psy mais je vous dis il vaut mieux ne pas en avoir que s'ils vous detruisent , mes deux parents ont detruit completement ma vie au dela de l'imaginable, j'ai du coupé les ponts avec eux definitvement et je commence à me reconstruire doucement, on ne peut pas changer les gens mais si on veut changer soi même en travaillant sur soi, on le peut et ainsi essayer d'avoir accès au bonheur enfin, pensez à vous pour vous et pas pour lui, vous avez droit aussi d'être heureuse et pas à travers lui puisque 'il vous delaisse.
Utilisateur anonyme - 3 juil. 2010 à 11:16
0
Utile
moi je l'ai vecu,me n'etant pas fait suivre par un specialiste ,grosse erreur de ma part car nous même nous fondons une famille et la douleur revient de plus en plus en voyant les autres avoir un pere qui devient grand pere est donne de l'amour à leur petits enfants mais moi rien je le vois 1 ou 2 fois par an j'ai une demie soeur que je ne vois pratiquement jamais ,j'aurai tant voulu avoir un pere qui soit là pour me soutenir mais je n'y peux rien et personne ne peut m'enlever la douleur que je ressens malheureusement et plus on vieillis et moins on avance car notre passé nous rattrape ,la douleur grandit à cause de l'indifference de notre père qui pense qu'on ne fait pas des enfants pour la vie alors que c'est faux des enfants c'est pour toujours ,dans la vie nous avons besoin des parents pour nous soutenir face à la maladie par exemple :cancer ect .... coup dur !!!! heureusement que j'ai la chance d'avoir une mère qui me donne l'amour qui m'a manqué ,mais cela ne remplacera jamais la complicité d'un père avec sa fille,mais au moins elle aura fait son possible pour que je n'en souffre pas même si encore aujpurd'hui je n'arrive pas à vivre s'en y penser ,le mieux c'est de se faire soigner et ne pas croire qu'avec le temps tout s'efface car bien au contraire c'est pire!!! j'adore ma mère car elle m'aime et j'en suis sûr sans elle je ne serai plus de ce monde ,elle me donne la force necessaire de continuer à avancer malgrès les obstacles de la vie,mes enfants aussi sans oublier mon epoux,mais il est vrai que nos parents on les aime quoi qu'il adviennes en retour nous aimons savoir que nous sommes toujours leur petite fille ou fils même si nous ne sommes plus des enfants.... et oui les enfants c'est pour la vie !!!
Utilisateur anonyme - 3 juil. 2010 à 21:29
+3
Utile
j'ai vécu cela toute sa vie on ressent un manque que l'on ne comble jamais surtout quand le père reconstruit une famille et raye sa vie d'avant c'est très dur car seul compte pour lui les enfants qu'il a eu dans sa seconde union vers la fin de vie il a essayé de revenir vers nous mais ce n'était plus pareil quand on a eu besoin de lui il n'a jamais été là. Alors on essaye de se construire mais dans la vie je ne fait confiance à personne de peur d'être déçu comme ce père m'a déçu par son absence et son indifférence. Je vous souhaite beaucoup de courage.
Utilisateur anonyme - 4 juil. 2010 à 23:54
0
Utile
l'oublier du faite qu'il en a fait autant et continuer de faire son propre chemin, en faire le deuil meme si des parents se séparent et qu'ils ont des enfants ils devrait mettre leurs désaccords de coter et de pas oublier les enfants .un enfants se n' est pas un jouet qu' on laisse quand quelque chose est cassé ou qu'on abandonne le père reste toujours le père et la mère aussi et qu'ils doivent respecter leurs enfants cette a eux de montrer l'exemple se qui n'est toujours pas le cas .
Utilisateur anonyme - 5 juil. 2010 à 20:56
+3
Utile
Et quand vous savez que vous êtes née d'un violeur et que vous ne l'avez jamais connu c'est encore plus douloureux mais j'ai survécu arrêtez de vivre avec votre passé avancez. Se plaindre ne règle rien et vous empêche d'évoluer
Utilisateur anonyme - 7 juil. 2010 à 08:17
+1
Utile
bonjour j'ai perdu mon papa cela va faire 1 an et je ne m'habitue toujours pas à son absence il me manque terriblement,on n'oublie pas les personnes que l'on a aimé ils restent dans nos coeurs à jamais ,pour moi cela ne fait pas 1 an,pour ma maman c'est dure on ne s'habitue pas à la disparition de l'ètre qui nous était chère bonne journée !
Utilisateur anonyme - 7 juil. 2010 à 14:15
+1
Utile
CEL0 DOIT ETRE difficile, mais il faut avancer. JE PENSE QUE L4ON NE PUET EFFACER LE PASSE mais malgré tout on n'a pas le choix il faut relever la tete. DITES VOUS que celà n'est pas intelligent de sa part, vous savez je suis de la dass, j'ai été abandonnée à la naissance, il est difficile de se construire, mais que faire, je serai toujours fragile et sensible, mais je préfère etre ainsi plutot qu'indifférente à la misère et aux soucis des gens. DITES vous que la vie vaut la peine d'etre vécue et bon courage.
Utilisateur anonyme - 10 juil. 2010 à 00:59
+1
Utile
Mon fils de 15 ans vit cette situation. Son père existe, il a fondé une autre famille, mais le seul lien qui les uni encore c'est un chèque de pension alimentaire. La présence d'un beau-père n'a rien changé à l'absence à l'impression d'être abandonné, de ne pas avoir été à la hauteur des attentes de son père malgré le fait qu'il n'avait pas 6 ans la dernière fois que son père à daigné utiliser son droit de visite. Nous tentons le psychiatre depuis peu, c'est peut-être une solution mais sans certitude! mais une chose est sûre, la présence masculine de remplacement, ça ne marche pas et la mère qui lui passe tout par culpabilité d'être à l'origine de la rupture, ça ne donne rien non plus. Si le psy arrive à quelque chose, je vous en informerais. Bon courage!
Utilisateur anonyme - 26 juil. 2010 à 21:42
0
Utile
et survivre a une mère ultra-possessive et violente doublée d'une manipulatrice calculatrice qui se sert du système pour se faire plaindre et entretenir, a moins que ce ne soit une excuse pour ne pas avoir à se justifier de vouloir se barrer avec un de ses supérieurs hiérarchiques. quelle désolation
Utilisateur anonyme - 31 juil. 2010 à 16:11
+2
Utile
on apprend à vivre avec l'absence du père, difficilement parfois, pour certains, je confirme. surtout quand on a un tout petit peu de ses nouvelles, et qu'il montre qu'il n'en n'a absolument rien a faire de nous..... qu'il nous oublie, tant mieux pour lui..... s'il est heureux comme ça, alors c'est bien. parfois il faut mieux ne pas comprendre, ça peut soulager de ne plus y penser soi-même. je le dis en connaissance de cause, mon père n'ayant JAMAIS fait et tenu son rôle de père avec moi. il m'a souvent répété que je n'étais PLUS SA FILLE, et que son seul enfant, c'est celui qu'il a fait à sa nouvelle femme.... manges ça papa: je ne suis plus ta fille? très bien...... ça fera un c... en moins dans mon entourage. ces gens ne veulent que DETRUIRE ce qu'ils n'acceptent pas et ce qu'ils n'arrivent pas à garder en otage..... oublies-le, même si c'est pas facile... tu y arriveras.... bon courage.
Utilisateur anonyme - 8 août 2010 à 16:46
+1
Utile
2
Un père absent ! pour quelle cause ! oui en effet cela ne doit pas être facile, avez vous essayer de le recontacter, à moins que vous lui en vouliez, même s'il a fauté est-il le seul responsable, je n'ai pas à juger surtout, mais je peux vous affirmer que je cherche très souvent à comprendre et pourtant, on a qu'un papa et une maman alors faut-il vraiment avoir de la haine, et ne pas accepter de lui dire tu as mal fait, mais tu es mon père et l'amour filiale me manque, sans doute l'avez vous aimer très fort votre papa comme lui a pu vous aimez "sans limite, mais pourquoi! " alors essayez d'au moins chercher à lui dire qu'il est votre papa et que vous aimeriez avoir mutuellement de ses nouvelles, lui attend peut être avec impatience, très certainement d'ailleurs. Courage vous pouvez me contacter. De ces faits très souvent je parle, et dieu sait les attentes qu'i ly a de part et d'autres.
Je suis dans la même situation.. j'en souffre beaucoup mais je le montre à personne. Encore moins a ma famille (recomposée). Depuis le divorce de mes parents je vie avec ma mère (que j'adore). Elle a refait sa vie avec un homme que j'aime beaucoup et avec qui je partage une belle amitié. Mais je ne montre pas ma souffrance car le divorce à été très conflictuel et je fais même croire que je m'en fiche.. A vrai dire, en étant enfant j'était la fille à son papa.. et du jour au lendemain ça c'est brisé.. Je n'ai plus de nouvelle et je suis comme emprisonnée dans ma carapace.. En parler, ici, me libère un peu.. ici, je reste un peu anonyme..
lina > Ludmilla - 10 déc. 2015 à 23:45
je cherchais une personne éprouvant la même chose que moi là en 2015.
Moi mon père m'a abandonnée, du moins c'est ce que cela parait être, nouvelle vie pour lui 0 nouvelles pas de demandes pour me prendre en vacances etc, tout cela à duré 12 ans, je suis une jeune femme aujourd'hui et j'ai appris à vivre sans lui, j'en étais même contente car beaucoup de colère s'était logée en moi. Je n'ai pas cherché à le retrouver, à lui parler pour savoir, à lui crier ma colère... j'ai laissé couler parce que le divorce etait difficile et que j’étais pris dans le parti de ma mère il me semble.. et un jour... un jour il est mort.
on m'a appelé pour me prévenir... ce père sans qui j'avais vécu toutes ces années etait parti comme ça sans m'expliquer, il m'abandonnait une seconde fois..

Et depuis ce jour (début d'année) je ne cesse de ressasser le passé je regrette amèrement de ne pas avoir eu cette explications je me sens si mal de rester là seule avec mes questions. je ne connaîtrais jamais son opinion sur moi et la femme que je suis devenue. je ne saurais jamais par mes yeux d'adulte quel homme il était

Bref c'est dur de vivre avec des regrets et de savoir que cela sera ainsi jusqu'à la fin de ma vie