Hériter d un oncle célibataire ou pas lorsque vos parents sont également décédés

Utilisateur anonyme - 11 janv. 2011 à 08:32 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 17 janv. 2011 à 23:23
le frère d une amie vient de décéder , il reste un frère et mon amie mais les autres frères et soeurs décédés également ont des enfants, héritent ils ? les avis sont partagés . Evidemment les parents ne sont plus là depuis longtemps .
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 11 janv. 2011 à 12:38
0
Utile
Bonjour Josiane, Quelques éléments de réponse que j'espère corrects car j'ai quelque peu tâté du notariat. Si je comprends bien, le frère de votre amie est décédé sans enfants, ses parents sont déjà décédés aussi et il ne reste que votre amie ainsi qu'un deuxième frère + leurs enfants et ceux d'autres frères et soeurs (c'est à dire les neveux et nièces du défunt). Autant que je sache, il n'y a d'héritiers dits 'réservataires' c'est à dire dont l'héritage est protégé qu'en ligne directe. Autrement dit, seuls les descendants (enfants + petits-enfants + arrière-petits-enfants...) ou ascendants (parents + grands-parents + arrière-grands-parents...) héritent automatiquement de la part prévue par la loi même contre la volonté du défunt. Vous ne précisez pas clairement si le frère de votre amie était marié et je suppose donc que non mais cela ne change guère la situation. Si aucun testament contraire n'a été trouvé et qu'il existe des biens immeubles (appartement, maison... ou plus rarement biens fonciers) et / ou des biens meubles de valeur inventoriés (bijoux, tableaux, meubles...) seront donc partagés entre votre amie, son deuxième frère et leurs neveux et nièces venant aux droits de leurs parents c'est à dire les autres frères et nièces. Bien entendu, je ne prétends pas donner une réponse aussi valable qu'un notaire ou un avocat qu'il vaut mieux consulter rapidement avant que la succession ne soit réglée contre les intérêts de votre amie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 janv. 2011 à 12:57
0
Utile
Erratum : il fallait lire "venant aux droits des autres frères et SOEURS".
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 17 janv. 2011 à 23:23
0
Utile
pour avoir hérité (très peu) d'une tante de ma mère , mariée sans enfants,je peux vous dire comment cela se passe (bien sur cela remonte à presque 40 ans, mais je ne crois pas que les lois ont changés entre tantes (oncles) et neveux(nièces) Quand la succession ne pose pas de problème, c'est à dire , quand il n'y a que de l'argent liquide, et je pense, mais je ne le sais pas, jusqu'à une certaine somme, je suppose... nous ne sommes pas obligés de passer par notaire, il suffit de faire le bilan de la succession aux impots. et le partage est simple : les neveux, si un des neveux est décédé ,sa part est partagée entre les petits neveux. J'ai eu la même chose du coté de mon mari, décédé jeune, et notre fille a hérité d'une des tantes de mon mari ( ce n'était pas grand chose, mais cela m'a permis de lui payer son permis de conduire!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme